Back Up , stand UP !!!

  • Auteur/autrice de la publication :

Le Back-up dans la Vente Directe, un mal nécessaire !!!

Lorsque l’on débute, il est impossible d’estimer précisément nos volumes de vente.

 Ce qui est problématique, car soit on est large, et on a des invendus (ce qui fait autant de tréso en moins) ou soit on est juste et on ne peut pas répondre à la demande. 

Pour moi, il vaut mieux avoir un peu d’invendue qu’être en sous production. Lorsque l’on dit « non » à un client, (à part si c’est un proche et qu’il suit notre actualité), il y a de grandes chances que ce soit un client perdu.

Pour palier à ce problème, Il faut avoir une solution de secours.

Il faut trouver un collègue qui à des produits similaires aux nôtres et auprès de qui on peut se fournir en cas de besoin. Et instaurer une sorte « d’entraide  » de production.

Même si vous ne faîtes pas beaucoup de marges sur le produit à la revente, cela vous permettra de répondre temporairement à la demande. En cas d’augmentation de vos volumes de vente, cela vous permettra de temporiser en attendant de pouvoir produire plus.         

La première année de mon activité, on a eu un été très chaud,  ce qui a entraîné un retard de croissance chez mes volailles de quasi un mois. A tel point que j’ai dû arrêter mes marchés.

Rien à vendre. Un mois sans chiffre d’affaire, sans clients, sans rien.

Évitez ce genre de situation. Ayez une solution de repli même si ce n’est que pour satisfaire 3-4 personnes. Car au final, ce ne sera jamais pire que de ne rien avoir à vendre.