Où vendre ma production ? Produits transformés ou frais?

Il y a une erreur très fréquente, que tout le monde fait, on choisit notre production (élevage, maraîchage, etc…) et ensuite on se demande où est-ce qu’on va pouvoir vendre ce que l’on produit.

 LOGIQUE, voir même IMPARABLE

Un seul problème : le marché ou plus précisément les besoins du marché.

Beh oui, c’est pas parce que tu veux faire pousser des légumes, que des gens vont vouloir te les acheter !! 

Si ça se trouve, il n’y a pas de place pour toi sur le marché. Il n’y a pas la clientèle pour ce type d’offre.

     

C’est super mais je fais comment pour savoir si il y a des débouchés ?

 Tu analyses, en regardant les différentes possibilités (ici).

Pour chacun des débouchés, tu listes ce que tu trouves sur ton territoire et ce que ta concurrence directe propose.

Le but est d’avoir un état des lieux de tes possibilités commerciales, de connaître ce qui est demandé et ce qui est proposé. De faire une photographie de l’offre et la demande.

En gros, tu prospectes comme si tu avais déjà quelques choses à vendre.

 

 

Une étude de marché, sinon RIEN !!

Tu fais une VRAIE étude de marché, en étudiant toutes les options possibles de vente en tenant compte bien évidemment des moyens dont tu disposes.

On croît souvent à tord, que les seuls débouchés sont la vente en frais sur les marchés, alors qu’en réalité, il y a souvent beaucoup plus de solutions que ce que l’on pourrait penser!!

Vendre des produits frais au marché c’est super mais pourquoi pas vendre des conserves en magasin Bio ou à des caterings. 

Diagnostiquer les besoins de votre marché et ensuite construisez votre offre commerciale sur ces besoins.

Si vous habitez une zone touristique,tournez vous vers les marchés gourmands, repas festifs,etc. 

Si il n’y pas grand chose autour de chez vous en terme de restauration, investissez dans un food truck.

 Il est possible que vous soyez sur un territoire à forte saisonnalité, ayez une production saisonnière.

 Bref décelez des besoins et produisez en fonction. 

En résumé

Il est toujours plus facile de produire en fonction des ventes, plus tôt que de vendre en fonction de la production.

Car si vous optez pour la deuxième option, il y a de grandes chances que vous soyez constamment en surproduction.

Répondez à des besoins territoriaux, les gens n’attendent pas après vos produits, si il n’y a pas de besoins, vos produits ne se vendront pas !!!!!!