LA PUB SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Pourquoi cette rubrique ?

Lorsque l’on fait de la vente directe, on a plusieurs moyens de transmettre des infos à ses clients. Un site internet, où l’on met des informations figées, dans la pub papier (fly, affiche, etc) et les réseaux sociaux. Ces derniers sont gratuits et nous permettent de partager des moments de vie et des infos. Le problème, on gère nos réseaux sociaux professionnels comme on gère ceux de notre vie perso.

 Et au lieu de valoriser ce qu’on vend, on se retrouve à se valoriser.

Le but n’est pas de faire de vous des grands communiquant mais au moins de vous faire changer d’axe de communication. Une question bête à se poser lorsque l’on post quelque chose.

 Si j’étais en face d’un client, qu’est ce que je lui montrerai pour le convaincre d’acheter mes produits? 

 Est ce que : « moi au volant de mon tracteur », « moi qui cours au milieu de mes moutons », est ce que concrètement, ça m’aide à vendre des céréales, des légumes ou du fromage ?

Y’a peu de chance. 

Parler de vos produits, de leur texture, leur goût, leur fabrication unique, la façon de les cuisiner…. Si vous parler d’autres choses, c’est pour valoriser indirectement vos produits.

 Si vous prenez une photo de vos cochons, c’est parce que c’est des culs noir et que cette race là à un goût particulier. Vos photos doivent servir à valoriser la qualité de la viande et pas juste à parler de l’animal.

 

Je peux quand même poster des photos de de mes animaux ?

Si ce n’est pas des animaux de viande, oui. Sinon NON. 

Je vais vous dire un petit secret. Personne n’assume le fait de manger de la viande. Personne n’assume le fait de se dire que la côte de porc que l’on a dans son assiette, c’était un petit porcelet tout mignon y a 6 mois. C’est super que les consommateurs soient conscients de ce qu’ils mangent. Mais c’est encore plus super quand c’est pas à votre détriment. Que vous mettiez une petite photo de vos animaux de temps en temps n’est pas un souci (si une photo sur 10, c’est des bestioles, ça va, mais pas plus). 

Est ce que cette photo valorise ce que je vends ?

Se valoriser SOI et son travail mais pas son produit.

Etre agriculteur (ou paysan) est un métier difficile, peu valorisé. Lorsque l’on a une vitrine sur le monde, notre premier réflexe (tout à fait légitime) est de nous valoriser. Valoriser nos pratiques. Ce qui n’est bien sûr pas une mauvaise chose. Cependant si l’on souhaite se servir de cette vitrine pour valoriser ce que l’on vend, ce ne peut être pas la bonne approche. 

Pourquoi ?

Parce que les gens n’y connaissent rien. Quand vous parlez de votre métier, c’est de la technique et que vous éleviez vos poulets en 10 ou 25 semaines, ils s’en moquent, et ils ne le retiendront pas. 

Par contre si vous vendez du poulet ferme, qui se tient. Ce sont autant d’arguments qu’ils utiliseront pour vous faire de la pub. Donnez leur des choses à raconter. Et pas des choses qu’ils ne maîtrisent pas.

Parler de vos produits comme un client le ferait.